L’horizon de Kim

 

Le seul à n’être pas khmer rouge s’appelle Kim. C’est du moins le nom qu’il a donné en arrivant à Kamput. Il a été envoyé, comme travailleur prisonnier, dans les forêts du Cambodge, lorsqu’il est rentré d’Europe après un stage de mécanique agricole. S’il est encore vivant, c’est pure chance.

Lire la suite …

Ce contenu a été publié dans Histoire, Humanitaire, Non classé, Portraits. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laissez un commentaire. Merci.