Les singeries de Gibraltar

sP1000553Pendant plus de quinze ans, de 1969 à 1985, les familles ne purent se parler (par gestes) que de part et d’autre d’une double clôture de treillis et de barbelés. Tout passage était interdit, dans un sens comme dans l’autre. Et pourtant, nous n’étions ni à Berlin, ni à la frontière des deux Corée, ni même entre Mexique et Etats-Unis. Non, cela se passait à l’extrême sud de l’Europe occidentale, entre l’Espagne de Franco et le territoire britannique de Gibraltar.

Lire la suite…

Ce contenu a été publié dans Histoire, Insolite, Voyage. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à Les singeries de Gibraltar

  1. Micheline dit :

    Sympa, donne envie de quand même y faire un saut, car c’est quand même une situation bien particulière, typiquement embrouillée comme cela doit être dans notre chère Europe.
    Juste une toute petite remarque: attention à quelques fautes de frappe, mais là je suis peut-être un peu sévère et je vous prie déjà de m’en excuser!

Laissez un commentaire. Merci.