La rencontre avec Maximilien

C’était au printemps de 1968. Revenu depuis peu d’Allemagne, je m’étais installé à Lausanne, chemin de Boissonnet. Une adresse qui rappellera quelque chose à beaucoup d’entre vous puisque c’était aussi celle de Maximilien, d’Eva et de leur chien du désert, Zumri. Mais ça, je ne le savais pas encore puisque je ne les avais jamais rencontrés : ils naviguaient depuis plusieurs mois au fin fond du désert.

Lire la suite …

 

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laissez un commentaire. Merci.