Orient Express

VSOE DVD4

La belle aventure de l’Orient Express

Connu dans le monde entier grâce au roman d’Agatha Christie, l’Orient Express fut sans conteste le plus grand, le plus luxueux et le plus fameux des grands trains du XIXe siècle.

Le 5 juin 1883, il relia pour la première fois Paris à Constantinople, la future Istanbul, via Bucarest et Varna où, faute de voie ferrée, les passagers embarquaient sur un paquebot jusqu’à leur destination finale.

Pendant près d’un siècle, malgré les embûches et les conflits, l’Orient Express tissa un réseau historique à travers la vieille Europe, jusqu’aux portes de l’Orient. Pourtant, face aux nouveaux moyens de transport, ce train vénérable vécut dans les années soixante une douloureuse agonie. C’est en mai 1977 que l’Orient Express quitta Paris pour son dernier voyage.

Le dernier, vraiment ? C’était compter sans James Sherwood, un riche homme d’affaires américain, qui décida de racheter et de restaurer un à un les wagons laissés à l’abandon. Et c’est ainsi que, le 25 mai 1982, le Venise-Simplon-Orient-Express reprit du service sur les itinéraires d’antan, pour une nouvelle clientèle désireuse de découvrir, à bord d’un train mythique et complètement restauré, les charmes de l’Europe en devenir, celle-là même qu’il avait contribué à relier, un siècle plus tôt.

En 2004, Rodica et moi avons eu l’exceptionnel privilège de filmer de bout en bout l’unique « grand » voyage annuel de l’Orient-Express, de Paris à Istanbul via Venise, Budapest et Bucarest.

Un document rare, que l’Institut du monde arabe m’a invité à présenter et commenter, le 11 mai 2014, dans son grand auditorium. Partenaire de l’exposition, la SNCF est, depuis quelques années, propriétaire du nom “Orient Express” et prépare un concept de train luxueux et futuriste qui voyagerait à cette enseigne. Voir ici quelques bribes de ce projet…

A noter que le DVD est en vente à la librairie de l’IMA  jusqu’à la fin de l’exposition (31 août) au prix de 16€. On peut aussi le commander directement à cette adresse: decotte@gmail.com

Ci-dessous quelques extraits…

DSC00413

Orient Express: un peu d’histoire

A la fin du XIXè siècle, l’Orient Express créé par le Belge Georges Nagelmackers fut le premier lien, rapide et luxueux, entre les capitales de l’Europe naissante: Paris, Venise, Vienne, Budapest, Bucarest, Constantinople. Cette histoire est le miroir d’une époque, l’accomplissement d’un rêve qui perdure, aujourd’hui encore.

Orient Express: de Paris à Venise

Principal trajet de l’Orient Express, le Paris-Venise permet d’apprivoiser ce train mythique, d’en découvrir le luxe et d’apprécier la cuisine d’un grand chef, Christian Bodiguel.

Orient Express: de Venise à Budapest

C’est en franchissant la lagune de Venise que l’Orient Express retrouve son sens: atteindre par étapes les confins de l’Europe. De toutes les capitales de l’Est, Budapest est restée une des plus flamboyantes. Suite d’un voyage de rêve.

Orient Express: Budapest – Bucarest

En quittant Budapest, l’Orient Express se dirige insensiblement vers l’aventure et le dépaysement. Au-delà des Carpates chères au comte Dracula, voici Budapest et l’ancienne demeure des Ceausescu. Mythe et histoire se côtoient en musique.

Orient Express: de Bucarest à Istanbul

Lorsque l’Orient-Express parvint pour la première fois sur les rivages de la Corne d’Or, Istanbul se nommait encore Constantinople. De Roumanie en Turquie en passant par la Bulgarie, on change de monde. L’Orient se fait présent, insistant. La musique des Tsiganes fait place à celle des janissaires. C’est aussi, avant que se termine le voyage, le temps de la réflexion.

 Galerie de photos

Orient Express 1

VSOE 02 027s

VSOE 01 049

VSOE 01 067s

VSOE 01 080s

VSOE 01 041s~1

VSOE 02 103s

VSOE 01 082

 

Laissez un commentaire. Merci.