Gauchos

Gauchos Livre français_0001Gauchos Livre français_0002

Aller au premier chapitre: le mythe et la réalité

Sommaire:

Textes d’Alex Décotte

0003 Décotte

 Journaliste de radio  et de télévision, Alex Décotte court le monde depuis plus de dix ans. Pour les «Carnets de route» de la Radio suisse romande ou «L’Aventure au coin de l’oreille» de France Inter, il a voyagé chez les Indiens d’Amérique, parmi les coupeurs de têtes aux Philippines, dans les tribus animistes du Haut-Nil. avec les nomades du Sahara et les sorciers haïtiens. Pour ce livre, il a vécu et travaillé plu­sieurs mois avec les gauchos sud-américains.

Photographies de Maximilien  Bruggmann

0003 Bruggmann

Avec une double formation de graphiste et de photographe, Maximilien Bruggmann voyage depuis 1957 en Afrique et dans les Amériques. On lui doit aussi un filin tourné en 1961/62 chez les Touareg: «Ombres bleues du Tassili», et il a organisé en 1966/67 une série de reportages pour la Télévision suisse: «L’homme face au désert». Il a publié de nombreux livres dans les­quels ses photographies tiennent la vedette. En 1977 a été édité un ouvrage de grand format réunissant ses photographies des Andes.

 

Ce livre fait vivre au présent les gauchos sud-américains. Rudesse du quotidien, chatoiement des fêtes, chaleur de l’amitié, nostalgie d’un passé qui ne veut pas mourir, la vie du gaucho se situe hors du com­mun. Elle est sans limites, sans mesure, sans égale.

Épanoui à force de violence, de soli­tude, d’action, le gaucho d’aujourd’hui s’accroche à l’Histoire. Il se voudrait encore au temps de la vie avec l’Indien, côte à côte ou face à face, au temps des premiers troupeaux, des errances sans fin, de la conquête du désert, des guerres d’indépendance auxquelles ses semblables prirent si grande part. Il se voudrait poète, chanteur, philosophe.

Le progrès? Il y a goûté, mais sans conviction. Il sait bien que là serait la mort, sa mort. Non, son avenir est dans le passé, dans la tradition.

Que ferait-il de la télévision, de l’électricité, de la voiture, du télé­phone? Mais que ferait-il sans le che­val, le lasso, le couteau et l’immensité de la pampa?

Le gaucho, c’est un autre nous-mêmes, dans un autre monde.


Commencer la lecture…

1 réponse à Gauchos

  1. Guy de Galard dit :

    Pour revenir a ces « carnets gauchos »,.. bien que la musique occupe une place importante chez les gauchos et fasse partie de votre experience vecue, je regrette que les intermedes musicaux aient ete aussi longs et nombreux sur l’ensemble des carnets gauchos, me forcant a les passer en accelere pour arriver plus rapidement a la suite des commentaires, qui eux pour le coup etaient tout a fait captivants.

Laissez un commentaire. Merci.